Mon tout petit

 

Quand j’ai écris ces lignes tu n’avais pas tout à fait 3 semaines mais déjà de longs mois que tu étais entré dans nos vies, maintenant tu as 10 mois, que le temps passe vite…

 

Mon tout petit,

Des mois où j’ai imaginé les traits de ton visage, tenter d’entendre le son de ta voix. Des mois où je n’ai cessé de t’attendre avec impatience. Pas une journée sans toi dans mes pensées…

Des mois à sentir ma main se soulevant à chacun de tes coups, j’ai imaginé mille fois l’odeur de ta peau, les contours de tes lèvres.

J’ai parfois pleuré, j’ai souvent été fatiguée mais je n’ai jamais regretté.

Rien ne peut traduire le sentiment bouleversant et si profond qui m’a envahit quand ta peau a frôlé la mienne pour la première fois.

Ton premier cri, et ce regard si innocent. Cette insouciance qui m’a jailli en pleine figure. Cette évidence de maternité quand mes bras t’ont protégé.

Je ne pourrai plus me passer de t’admirer, de sentir ta main prendre mon doigt, de voir tes yeux se poser sur les miens, de te serrer fort contre moi jusqu’à ce que le sommeil t’emporte. Mon petit homme, je respire ta peau, te couvre de baisers, passe des heures à t’admirer pour ne louper aucun de tes traits.

A l’heure où je t’écris tu dors d’un sommeil agité, tu apprivoises ce ci grand espace qui t’entoure, les nouveaux bruits de ton quotidien.

Les cernes et mes cheveux en bataille sont devenus mon quotidien et le témoin de nos longs tête à tête nocturnes. Mais j’aimerai te dire mon bébé, oh combien je t’aime d’un amour inconditionnel et à quel point je me sens si forte depuis que tu es entré dans ma vie.

Chacun de tes pleurs me prend les tripes, chacun de tes sourires m’envahit le coeur. Tu es mon évidence.

A toi mon fils, je te souhaite d’avoir une vie extraordinaire, des rêves à n’en plus finir et des rires, beaucoup de rires.

Je te surprotège sans doute mais cet instinct est animal, je suis une maman louve…

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *