Mes petits sommets enneigés

Comme certains le savent sans doute, parmi mes partenaires, je compte le magasin Alice Délice de Bordeaux. Vous avez déjà pu découvrir certaines recettes réalisées grâce à leur prêt de matériel, comme ici ou .

Avec l’approche des fêtes, je me suis lancée comme défi de réaliser ma première bûche, alors soyez indulgents avec moi ! Au départ, je devais réaliser une bûche avec un insert en forme de sapin mais visiblement la caramel beurre salé, ça ne se congèle pas, du coup c’était raté ! Je me suis alors rabattue sur plus simple ! J’ai réalisé une bûche façon entremet aux saveurs de chocolat dulcey, caramel beurre salé et croustillant praliné ! Une pure merveille ! Et qui dit hiver, dit neige, j’ai voulu la glacer en vert et bomber le sommet en blanc, bienvenue sur mes petits sommets enneigés

 

Attention, il est important de réaliser votre bûche au moins 24h avant la dégustation, pour qu’elle puisse prendre au congélateur afin de la démouler et de réaliser le glaçage sans bulle d’air.

Pour la réaliser, il vous faudra :

  • un fouet
  • un moule à buche 
  • une grille
  • de la place au congélateur
  • de la bombe blanche effet velours
  • une maryse
  • un robot patissier
  • du film alimentaire

Pour la ganache montée au chocolat Dulce :

Pour « l’insert » au caramel beurre salé :

  • 50 grammes de sucre
  • 25 grammes de crème liquide entière
  • 35 grammes de beurre demi sel
  • 1 feuille de gelatine (ou 1g d’agar agar)

Pour le croustillant praliné :

  • 50 grammes de chocolat noir
  • 100 grammes de pâte de praliné
  • 70 grammes de gavottes

Pour le glaçage :

  • 250 mL d’eau
  • 10 grammes de pectine
  • 200+ 60 grammes de sucre
  • 16 grammes de sirop de glucose
  • du colorant en poudre vert
  • un chinois ou une passoire fines mailles

Il faut commencer par réaliser votre ganache montée. Pour cela, rien de plus simple, faites chauffer à feu doux 10 cl de crème avec la fève tonka coupée en deux.

Faites fondre votre chocolat Dulce au bain marie pour ne pas le bruler. Après avoir ôter les morceaux de fève, versez la crème sur le chocolat en 2 ou 3 fois tout en mélangeant à l’aide d’une maryse entre chaque ajout. Ajoutez les 20 cl de crème froide et filmez au contact. Placez le tout au minimum 2h au frigo. Pensez également à mettre au frais le bol et fouet du robot pâtissier pour permettre à la ganache de bien montée par la suite.

En attendant, réaliser votre caramel beurre salé. Pour cela, faites ramollir votre feuille de gelatine (et si vous utilisez de l’agar agar, on s’en servira plus tard). Dans une casserole, versez le sucre de façon homogène. Faites le fondre à feu doux sans y toucher ! Quand il commence à colorer, arrêter le feu. Faites tiédir la crème (délayer l’agar agar dedans si vous avez choisi cette option). Versez ensuite la crème doucement sur le caramel et remettez le tout à feu doux quelques minutes. Ajoutez la gélatine préalablement essorée et le beurre en morceaux. Mélangez bien et réservez.

Pour le croustillant praliné, rien de plus simple ! Faites chauffer le praliné et le chocolat ensemble à feu doux tout en mélangeant. Quand le chocolat est fondu, sortez la casserole du feu et laisser refroidir avant d’y mettre les gavottes émiettées sinon votre croustillant sera mou !

Quand la ganache est assez prise au frigo, placez la dans le bol du robot pâtissier et montez là. Il faut qu’elle double de volume. Mettez votre ganache dans le moule en pensant à en garder un peu, au milieu le caramel puis recouvrez avec le reste de ganache. Versez ensuite délicatement le croustillant praliné et placez le tout au congélateur au minimum 24 h !

Après avoir patienté, il est temps de réaliser le glaçage, si vous le souhaitez ! Vous pouvez tout à fait juste bomber votre bûche de la couleur de votre choix !

Pour le glaçage, faites chauffer l’eau. Mélangez 60 grammes de sucre avec la pectine et ajoutez à l’eau tout en fouettant continuellement. Ajoutez ensuite le reste du sucre et le glucose. Attention de ne pas préparer votre glucose trop tôt, il a tendance à durcir rapidement.

Faites bouillir votre mélange, il doit être bien brillant. Ajoutez ensuite le colorant en poudre. N’hésitez pas à forcer un peu sur la dose, c’est souvent plus clair que l’on ne croit !

Passez le tout au chinois et laissez refroidir, le temps de démouler votre bûche et de la placer sur une grille avec de quoi réceptionner le reste de glaçage en dessous. Versez votre glaçage et laisser prendre au frais.

Avant de servir, bomber le dessus pour donner un effet neige.

J’espère que cette recette vous a plu. C’est plus simple que ça en a l’air donc n’hésitez pas à vous lancer pour épater vos proches !!!

Bonne dégustation.

 

Gabrielle

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

6 commentaires

  1. Tu nous demandes d’être indulgente mais je la trouve déjà carrément belle ta bûche dis donc !! Je pense que je serais capable d’en faire autant dos donc ! Elle est vraiment très appétissante !

  2. Coucou ! C’est une recette terriblement adorable, et je trouve que ça rend vraiment bien 🙂 ça donne envie en tout cas, félicitations !
    Tu n’as pas à avoir honte de ta première bûche, tu t’en es très bien sortie !

    XOXO LOVE,

    Anthony & Noémie, couple de blogueurs curieux, toujours en balade culturelle ou gourmande sur notrecarnetdaventures.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *